Articles du même critique

Musset joueur d’échecs

Article publié dans le n°1185 (16 déc. 2017) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Il est difficile de savoir avec précision quand le poète Alfred de Musset mit les pieds pour la première fois au café de la Régence, véritable temple du jeu d’échecs, voire quand lui vint cette passion pour ce jeu de réflexion.

Dans sa Biographie d’Alfred de Musset, Paul évoque le joueur qu’était son frère : « Cet homme si paresseux ne pouvait pas demeurer oisif pendant une heure. Son temps était partagé entre la lecture et le jeu des échecs, il se mit à étudier les ouvrages de Philidor, de Walker, etc., et il eut l’honneur de faire quelquefois la partie de La Bourdonnais et des membres les plus distingués du Cercle des échecs. Rien ne ressemble moins à de la paresse que cette étude ardue comme celle d’une science abstraite[1]....

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine