A lire aussi

Montaigne est-il philosophe ?

Article publié dans le n°1111 (01 sept. 2014) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

À une échelle nécessairement moindre mais à l’image de Shakespeare, « l’industrie Montaigne » nous apporte en une seule année plusieurs livraisons en langue française (Bakewell, Compagnon, Desan, Dupeyron, Manent). Chacun de ces auteurs lit l’humaniste selon le statut qu’il lui attribue. Si Montaigne est philosophe, il s’agira de retrouver la logique de sa pensée en s’appuyant sur le détail de son texte.
Pierre Manent
Montaigne. La vie sans loi

En revanche, si Montaigne est anthropologue ou historien ou même « essayiste » au sens actuel du mot, il faudra contextualiser ses écrits, voir comment il trouve et traite ses sources afin de le lire en relation avec un référent dont il rend compte, comme le fait Dupeyron dans son Montaigne et les Amérindiens (1). Si l’avènement des professeurs philosophes (Kant, Hegel...) a imposé une certaine poétique à la discipline, le traité ou la monographie, dans un même mouvement il a aussi rejeté Montaigne dans les études littéraires, comme nous l’avait révélé Christian Delacampagne. Ch...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi