Mona Ozouf, historienne

Le titre s’impose ici parce que la somme présentée ressemble bien à ce que chacun devrait pouvoir utiliser pour penser sans fin les débats complexes qui unissent et entravent le fonctionnement de ces imaginaires en principe démocratiques, et cela loin des raccourcis médiatiques qui ramènent sans cesse l’auteure à l’actualité, qu’il s’agisse du Panthéon revisité ou de la classe toujours inachevée.
Mona Ozouf
De Révolution en République

Mona Ozouf poursuit son œuvre depuis cinquante ans et le projet de ce livre n’appartient pas à une conjoncture courte. Les notions de Révolution et de République intéressent pour la variété des mises en scènes et des options possibles. Or, le débat sur l’utopie républicaine n’apporte jamais de réponse vu son « genre assez particulier. Assez modeste pour ne pas faire miroiter une réorganisation globale de l’univers social ; assez ambitieux pour ne pas sacrifier les exigences d’une morale critique ; assez réaliste pour intégrer l’acceptation des divisions internes, et le...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine