Militance féministe et queer dans la bande dessinée argentine actuelle

Article publié dans le n°1210 (01 mars 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Le milieu de la bande dessinée argentine, comme bien d’autres, a longtemps été presque exclusivement masculin. Aujourd’hui, si les lieux de pouvoir dans le champ de la bande dessinée sont encore largement occupés par des hommes, les femmes et les personnes LGBTIQ+ ont « envahi » le milieu et travaillent infatigablement pour amplifier leur visibilité dans l’industrie, ainsi que pour revendiquer leur importance dans l’histoire de l’historieta.

Pour contextualiser l’énergique mouvement féministe et queer dans la bande dessinée argentine actuelle, il faut comprendre les contradictions qui subsistent dans le pays. Si de nombreuses avancées, qui existent très peu ailleurs, ont été obtenues, l’avortement est toujours considéré comme un délit, comme d’ailleurs presque partout en Amérique latine. Cependant, le mariage pour tous est en vigueur depuis 2010 et il a été établi sans désaccords majeurs, malgré la forte opposition de l’Église catholique. Adoptée en 2012, la loi d’identité de genre a été la première au monde à ne pas patholo...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi