A lire aussi

Michel Crépu face au mythe de Jackie Kennedy

Dès les premières pages, le lecteur se trouve dans une sorte de rêve à la Modiano, entre réel et imaginaire. Le personnage central du livre est Jacqueline Bouvier, devenue Kennedy puis Onassis. Mais est-ce si sûr ?
Michel Crépu
Vision de Jackie Kennedy au jardin Galliera

Il y a une magie qui envoûte le lecteur sous les mots de Michel Crépu, dont on ne sait pas toujours s’ils sont de l’ordre du mystère et de la mystique des choses comme des événements ou de l’ironie, suggérée par quelqu’un qui aurait beaucoup vécu et beaucoup appris des palinodies humaines. Voir en rêve la tour Eiffel ou les éléphants du Maharajah, mais aussi Dallas après l’assassinat de John F. Kennedy, avant de faire retour au surréalisme ou à la Matthaüs-Passion de Bach : voilà la trame onirique de cette recherche de Jaqueline K. à travers Susan, la tante de l’auteur ou, du mo...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine