Livre du même auteur

Mettre au jour

Article publié dans le n°1207 (16 janv. 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Après « Une neige et des baisers exacts » (Cheyne), prix de la Vocation 2010, Lysiane Rakotoson revient avec un livre de poésie « placentaire », expression empruntée à Jacques Lacarrière.
Lysiane Rakotoson
Dans l’enclos des hanches
(Cheyne)

Le titre du livre définit l’espace de la gestation, abri temporaire et nourricier pour l’enfant, mais aussi pour le poème. Dès le seuil, on oscille : 


J’empoigne ta lumière,
mesure
l’espace –
les poudrières terrées sous la peau.
Le couteau de l’aube me racle le ventre
         y creuse un nid
         pour notre joie. 


Mystères des organes, de ce qui s’y trame face à des forces hostiles : « poudrières » et « couteau », plus loin des « lances », ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi