Maurice Nadeau avec Sade

En 1947, alors qu’il collabore à Combat, et que l’Histoire du Surréalisme en deux volumes est déjà reconnue comme un livre qui renouvelle la connaissance du mouvement et à bien des égards lui donne ses lettres de noblesse, Maurice Nadeau publie un essai sur Sade, Exploration de Sade, suivi d’une anthologie des œuvres du Marquis. L’ouvrage paraît dans une collection dirigée par Armand Hoog, normalien, alors critique littéraire à Carrefour, romancier et, à partir des années cinquante, professeur de littérature française à Princeton, homme d’une ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine