Luiz Ruffato

Originaire de la ville de Cataguases, dans l’État du Minas Gerais, à deux cents kilomètres au nord de Rio, Luiz Ruffato, né en 1961, a été tourneur-fraiseur pour payer ses cours du soir de journalisme. Une fois diplômé, il a gagné São Paulo, où il a commencé à écrire des nouvelles, tout en songeant à son projet L’Enfer provisoire – une histoire de l’industrialisation du Brésil dans les années 1970 et 1980 –, dont les cinq tomes ont été écrits sur une vingtaine d’années. Comme ses autres œuvres, ils mettent en scène une société fragmentée et rude, où l’homme est ballotté entre la violence de la nature et celle des villes.
Luiz Ruffato
Tant et tant de chevaux (Métailié)
Luiz Ruffato
Des gens heureux - l'enfer provisoire, tome 1 (Métailié)
Luiz Ruffato
Le monde ennemi - l'enfer provisoire, tome 2 (Métailié)
Luiz Ruffato
A Lisbonne j'ai pensé à toi (Chandeigne)

Le Brésil est-il un enfer ? Après avoir lu Luiz Ruffato, on n’a plus envie de prendre un billet pour Rio. On se demande : est-ce que je vais me faire mordre par une vipère ? Dévorer par un rat ? Enlever de ma voiture par des kidnappeurs avant d’être assassiné et laissé au fond d’un ravin ? Les femmes brésiliennes, loin d’être des clones de Gisèle Bündchen, sont-elles toutes vénales, folles et malades, et prostituées de surcroît ?


Touriste, on espère passer à côté des souffrances indigènes, on se croit vacciné contre le danger, protégé par l’argent qu...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine