Sur le même sujet

A lire aussi

Lucidité enfantine

 Alain Mabanckou s’enfouit dans la voix d’un enfant qui témoigne de son monde intérieur et ausculte l’indépendance de son pays et les vicissitudes de la politique internationale des années soixante-dix. Un regard d’une grande lucidité et une voix d’une truculence délicieuse.
Alain Mabanckou
Demain j'aurai vingt ans

Les enfants possèdent une voix bien à eux et posent un regard étrange sur le monde, à la fois naïf et empreint d’une lucidité qui échappe bien souvent aux grands, ceux qui connaissent le monde, en parlent et s’y débattent. Ils s’abîment en eux-mêmes et en donnent peut-être les clefs. Errant dans l’entre-deux d’une enfance qui progresse insidieusement vers son achèvement cruel, ils s’approprient leur environnement et rêvent d’ailleurs pleins de possibles. Sur le seuil de leur vie, ils apprennent à déchiffrer la vie, ses dangers et ses inénarrables aventures.


Pour Mabanckou, c’est ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi