Sur le même sujet

Livres des mêmes auteurs

Littérature suisse romande. Ustrinkata ?

Dans son roman qui vient de paraître en traduction française, Arno Camenisch dépeint une sorte de « Yoknapatawpha » situé dans les montagnes suisses. Le jeune auteur semble vouloir s’inspirer par moments, par son humour grinçant, sa tonalité laconique et sa narration éclatée, d’un Tandis que j’agonise du cinéma d’Aki Kaurismäki, ou encore des écrits de Thomas Bernhard, autre Beckett des Alpes. Mais c’est par l’hybridité de sa langue qu’il contribue à revigorer la littérature du terroir.
Arno Camenish
Ustrinkata
(Quidam)

De son voyage en Suisse pendant l’été 1893, Marcel Proust rapporta entre autres un poème en prose qu’il s’empressa de publier dès le mois de décembre de la même année dans La Revue blanche des frères Natanson. Dans un goût très fin-de-siècle (qui risque de paraître passablement kitsch aux lecteurs d’aujourd’hui), Présence réelle évoque une vague histoire d’amour dans un village perdu d’Engadine « au nom deux fois doux », comme l’écrit le jeune Proust[1]. C...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi