Sur le même sujet

A lire aussi

Livres des mêmes auteurs

Lire une vie pour comprendre une œuvre

Né en 1938 à Berne, Michel Contat, journaliste littéraire (Le Monde) et musical (Télérama), a beaucoup travaillé sur Sartre, qu’il a bien connu. Il a notamment édité ses Œuvres romanesques et son Théâtre complet dans la Pléiade et il est l’auteur, avec Michel Rybalka, de la biobibliographie Les Écrits de Sartre (Gallimard, 1970). Ma vie, côté père constitue la première réelle incursion de Contat dans la littérature personnelle. Il y évoque la figure de son père, personnage très romanesque, avec qui il a eu dans son adolescence des rapports assez tourmentés.
Michel Contat
Ma vie, côté père

Ma vie, côté père est une sorte de « lettre au père » originale – bien différente de celle de Kafka et de son ton accusateur – dans laquelle Michel Contat évoque son père, Jean Contat, personnage extravagant, aussi nébuleux qu’imprévisible. À cela s’ajoutent les figures paternelles de substitution qu’il s’est choisies. Partant de l’idée énoncée par Proust selon laquelle un roman est un instrument d’optique que l’on peut poser sur sa propre vie, Michel Contat narre l’histoire d’un garçon qui, plutôt mécontent de son père, essaie de se faire adopter par Jean-Paul Sartre, lequel ne...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi