Liquider les malades mentaux

L’élimination physique des « bouches inutiles » a été l’une des obsessions fondamentales du nazisme et représente avec la Shoah l’articulation centrale sans laquelle il n’aurait pas existé.
Götz Aly
Les anormaux ou l'Archipel de l'euthanasie

Dès les années 1920, cette élimination a été envisagée par certains membres du corps médical (comme le psychiatre Alfred Hoche) ; elle prendra toute son importance à partir de 1933. L’organe principal de l’extermination fut le Kaiser-Wilhelm Institut (Institut de l’empereur Guillaume). Il regroupait toutes les disciplines scientifiques ; la section d’anthropologie, de génétique et d’eugénisme était dirigée par l’un des principaux organisateurs de l’euthanasie des « malades mentaux », le professeur Eugen Fischer, l’ami le plus fidèle de Heidegger, lequel jugeait lui-mê...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine