Sur le même sujet

A lire aussi

Lettres inédites à l'imprimeur Guy Lévis Mano

La vie éditoriale d’André Breton, qui se vantait de ne pas être un littérateur, fut diversifiée. Il a aussi bien publié à compte d’auteur (L’Union libre) que chez les éditeurs en vue (Gallimard). Guy Lévis Mano est l’imprimeur qui a pris en charge l’ouvrage le plus confidentiel de Breton, Au Lavoir noir (soixante-dix exemplaires en janvier 1936), accompagné d’une « fenêtre » – La Bagarre d’Austerlitz – par Marcel Duchamp. Il a surtout participé à l’une des plus intenses périodes de l’aventure du surréalisme et de ses alentours, en publiant de nombreux...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi