Sur le même sujet

A lire aussi

Livres des mêmes auteurs

Lettre à Marceline Loridan-Ivens

Article publié dans le n°1203 (01 nov. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Comment survivre, lorsque l’on est déjà mort ? Marceline Loridan-Ivens y a répondu en vivant, en écrivant et en témoignant. C’était le vœu de son père : « J’ai vécu, puisque tu voulais que je vive. »
Marceline Loridan-Ivens
Et tu n’es pas revenu (Livre de poche)
Marceline Loridan-Ivens
L’Amour après (Grasset)

Chère Marceline,


Je ne devrais pas vous appeler ainsi, mais les quelques rencontres que nous avons eues à l’automne 2016, au moment où nous préparions le Nouveau Colloque des intellectuels juifs de langue française[1], ont laissé en moi l’empreinte indélébile de votre immense et incomparable générosité. Je peux exactement dater le moment précis où j’ai fait votre connaissance, c’est écrit dans mon agenda. J’ai la manie de conserver tous mes agendas, histoire de pouvoir feuilleter un jour le passé, de me remémorer les ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi