Sur le même sujet

Articles du même critique

Les terres chaudes d’Yves Bichet

Article publié dans le n°1200 (16 sept. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Il y a de la reconstitution historique dans le nouveau roman d’Yves Bichet. Avec, au centre des faits évoqués, un événement majeur : celui qui, en provoquant un choc moral largement instrumentalisé, allait faire basculer la chienlit de Mai 68 vers le retour à l’ordre.
Yves Bichet
Trois Enfants du tumulte

Nous sommes à Lyon, au soir du 24 de cet incandescent mois de fureur et d’utopie. Le commissaire Lacroix succombe sous les roues d’un camion fou, lancé par des enragés sur le pont Lafayette. Il y a de la reconstitution et de l’enquête aussi. Car la version officielle des circonstances du seul mort de cette insurrection ne résiste pas longtemps à l’investigation. Le policier, soudain brandi en figure expiatoire d’une violence générationnelle, n’a manifestement pas été la victime des « trimardeurs » qui épouvantent tant la bourgeoisie de la Presqu’île. 


Voilà pour, disons, ce que l...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi