Sur le même sujet

Les "Lumières" durant l'Occupation

 Voilà, je le souhaite, un livre qui ne doit pas passer inaperçu ni chez les dix-huitièmistes ni au-delà. Il répond à une nécessité disciplinaire pressante : faire l’histoire de notre discipline, encore que l’expression ne soit pas exacte. Le dix-huitièmisme n’est pas une discipline, mais plus simplement un domaine ou un champ de recherche et non un objet en soi, pour reprendre des distinctions devenues traditionnelles.
Pascale Pellerin
Les philosophes des Lumières dans la France des années noires (1940-1944)

Nos objets sont divers : la construction d’une idéologie, son inscription dans des textes, les choix politiques qu’elle postule, les tensions qui la parcourent, et les institutions qu’elle travaille. Et ceci pour en rester à ce que l’on appelait traditionnellement l’histoire des idées, mais plus strictement définie et rénovée dans ses questionnements.


L’enquête vaste et très précise menée par Pascale Pellerin apporte nombre de découvertes, et met à mal quelques idées reçues sur le statut des Lumières durant l’Occupation. Je préfère le terme Occupation à l’expression « années noir...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi