Articles du même critique

« Les choses qui ne sont pas toi »

Le mois de février a vu l’ouverture quasi simultanée de deux expositions de l’artiste californien Charles Ray (né en 1953), la première au centre Georges-Pompidou, la seconde à la Fondation Pinault (Bourse de commerce). Compte rendu.

Charles Ray

Musée national d’Art moderne

Place Georges-Pompidou 75004 Paris

Jusqu’au 20 juin 2022

 

Bourse de commerce

2, rue de Viarmes 75001 Paris

Jusqu’au 6 juin 2022

La coordination institutionnelle qui permet aujourd’hui de voir les œuvres de Charles Ray aux deux extrémités du quartier des Halles (musée national d’Art moderne et Bourse de commerce) peut évidemment interroger. François Pinault est le principal collectionneur de l’artiste, et plusieurs journalistes ont légitimement profité de l’occasion pour alerter sur les collusions privé-public qui, depuis quelques années, réorganisent un certain monde de l’art français[1]. J’abonderais volontiers dans ce sens ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi