A lire aussi

Livre du même auteur

Les cannibales aiment-ils les morts ?

Article publié dans le n°1190 (16 mars 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Avec « Naissances inconscientes du droit », Catherine Rodière-Rein, nous propose une réflexion originale, alliant concepts et pratiques psychanalytiques (et anthropologiques, et philosophiques) et héritage d’une culture juridique puisant à l’essentiel (Grotius, Hobbes, Kelsen, Villey, Carbonnier, Supiot). Alors que la plupart des psychanalystes (et des philosophes) ne s’intéressent pas au « corps » du droit, celui des juristes.

Je ne vais parler que d’un chapitre, celui dévolu à « la mansuétude du cannibale », bien que j’apprécie hautement que le premier texte mentionné dans ce livre soit La Famille Fenouillard, l’un des chefs-d’œuvre de la bande dessinée, à propos des « rênes du gouvernement[1] ».


Les cannibales ne sont pas que des sauvages qui mangent leurs ennemis, voire des membres de leur famille, une fois morts. Ils sont parmi nous, nous en sommes ! Ou nous devrions en être ! Que désire un bon cannibale ? Ne ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi