A lire aussi

Les bougies de la liberté

 Des islamistes entreprirent d’écraser les bougies qui avaient été allumées sur l’avenue Bourguiba à Tunis pour honorer les photos des victimes de la police. Aux yeux de ces fanatiques cet hommage était idolâtre. Une voix, celle d’une jeune femme, mit alors en garde ses compagnons prêts à réagir : « Surtout pas de violence. Il ne faut pas qu’on éprouve de honte de la révolution, qu’on ajoute la honte de notre violence à celle infligée par Ben Ali. On rallume les bougies ailleurs… »
Fethi Benslama
Déclaration d'insoumission à l'usage des musulmans et de ceux qui ne le sont pas (Flammarion (Champs actuel))
Fethi Benslama
Soudain la révolution ! De la Tunisie au monde arabe : la signification d'un soulèvement (Denoël)

C’est par le rappel de cet événement lourd de signification, voix d’une femme, refus de répondre par la violence à la violence, que Fethi Benslama achève ce livre qui s’inscrit logiquement dans la suite de son appel à l’insoumission, appel quelque peu prémonitoire lancé en 2005 et qui vient d’être réédité.


Psychanalyste franco-tunisien, auteur de plusieurs essais attestant tous de sa qualité de psychanalyste mais aussi de sa grande connaissance de l’islam et de la société tunisienne, Fethi Benslama propose par cette remarquable réflexion sur la révolution tunisienne une approche ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine