Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Les années brutes

Néons fut le premier texte publié (en 1987) de Denis Belloc. Cet écrivain à la vie chaotique mourut à peu près oublié en 2013, emporté par la drogue et l’alcool. Il n’avait plus rien fait paraître depuis treize ans. Les éditions du Chemin de fer sont cette année à l’initiative d’une nouvelle publication de ce texte rugueux dans lequel Belloc, à l’approche de la quarantaine, naissait à l’écriture en nous livrant le récit fulgurant et dégraissé des vingt premières années de sa vie. 

Enfance violente, pauvreté, homosexualité vécue d’entrée de jeu du côté de la nuit et des lieux interlopes, prison, prostitution… Ce sont là des ingrédients, bien sûr, que nous avons pu croiser ailleurs en littérature. La singularité de Néons réside davantage dans un ton et un style qui tournent le dos à toute forme de rédemption poétique ou rhétorique. Une sorte de nudité saisissante qui avait touché de nombreux lecteurs et de nombreux écrivains, parmi lesquels Marguerite Duras, qui consacra à l’auteur un entretien reproduit dans la présente édition.


Belloc, c’est un pe...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi