A lire aussi

Lecture de psychanalyste. Euridice, ombra cara…

Article publié dans le n°1211 (16 mars 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

De la terrasse on ne peut pas voir la tombe. On aperçoit seulement les sommets des carolins dont les feuilles sont agitées d’un incessant tremblement, même lorsqu’aucune brise ne souffle, comme si elles remuaient d’elles-mêmes dans un silencieux bruissement, sans repos.


Claude Simon, Les Géorgiques 


Aux Éditions du Chemin de fer a été publié tout récemment, sur pages bleues, un texte inédit de Claude Simon : La Séparation, pièce présentée à Paris en 1963, au Théâtre de Lutèce, dans une mise en scène de Nicole Kes...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi

Alain Ksensee

Le 27/04/2019
Que peut faire un psychanalyste?
Et, bien: RIEN.... Le psychanalyste ne peut rien faire avec une oeuvre d'art. Enfin rien ! Serait ce excessif?.En un sens: Oui. Les significations ne sont elles pas les bienvenues! Ne nous aident-elles pas à vivre... Tout se passe comme si les psychanalystes du XXI ° siècle répétaient les premières démarches du groupe de Vienne: La découverte d'une autre langue. Et, chacun y va de ses associations et des liens du passé du créateur avec son oeuvre. Le commentaire' le travail du psychanalyste obéit alors à une pensée technique. Certes, le lecteur non psychanalyse ou familiarisé avec la psychanalyse y découvre, comment parle malgré lui un créateur sans être sujet de ce qu'il crée. Soit. Mais, sur l'acte créatif: le psychalyste ne peut rien faire! En suivant cette pente,d'une la psychanalyse devenue une technique du "faire" et du "décodage" le psychanalyste se prive d'une approche: où se dissimule la créativité ? Sa particularité... Son être dirait le philosophe. Certaines personnes ayant une histoire personnelle comme Claude Simon sombrerait et leur existence avec, dans un marasme: celui de la mélancolie. Claude Simon crée ... Aristote nous indique peut être une voie: "la bile noire" (celle de la mélancolie) concerne les créateurs et les êtres humains d'exception. Mais que l'on ne s'y trompe point: j'ai apprécié l'article de claire Sibony. Ne serait ce que parce que sa réflexion me donne à penser. A,.Ksensee. Psychanalyste