Sur le même sujet

A lire aussi

Le XVIIIe siècle en musique

    Si les réalisations proprement musicales de l’organiste et compositeur anglais Charles Burney (1726-1814) ne l’ont pas fait passer à la postérité (pour mémoire, il a adapté pour la scène londonienne Le Devin du village de Jean-Jacques Rousseau), en revanche les journaux des deux voyages qu’il entreprit afin de rassembler les matériaux utiles à l’œuvre de sa vie, la General History of Music (1776-1789, 4 vol.), sont devenus « un observatoire privilégié d’où l’on scrute inlassablement le XVIIIe siècle musical » (Michel Noiray).
Charles Burney
Voyage musical dans l'Europe des Lumières

Publiés la première fois respectivement en 1771 et en 1773, ils se rapportent, l’un à un voyage en France et en Italie (effectué en 1770), le second à un voyage en Allemagne et aux Pays-Bas (datant de 1772). Leur traduction par Michel Noiray, très agréable à lire, est d’un tel classicisme qu’on la croirait due à un auteur français du temps de Burney. Seule réserve, l’expression qui résulte de ce souci d’élégance peut sembler, ici ou là, plus apprêtée que celle du texte original.

Enthousiaste à un degré rare, Burney ne ménage pas sa peine pour glaner le moindre renseignement au...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi