Sur le même sujet

Livre du même auteur

Le soleil et la mer au miroir du poème

 C’est comme une saine réaction contre les tendances mortifères qui menacent la poésie qu’il faudrait interpréter la parution de ce florilège, hymne à un genre qui souffre d’un déficit certain de lecteurs. Les passionnés savent que les civilisations qui consentent à la mort de la poésie sont elles-mêmes déclinantes. Saluons donc cette anthologie pour ce qu’elle est, un acte de foi.
Eglal Errera
Les poètes de la Méditerranée

Eglal Errera, qui est le maître d’œuvre de cette édition, explique, dans une note introductive, comment est née l’idée de cette anthologie et les quelques principes qui la gouvernent. Elle se félicite au préalable qu’aucune opposition ou réticence, d’aucune sorte, ni politique, ni idéologique, ni esthétique, ne se soit trouvée exprimée par les poètes sollicités pour figurer dans l’anthologie en question, que les poètes sélectionnés n’aient eu en tête que « le souci de la qualité de leur voisinage littéraire ». Ce qui importe plus que tout, c’est, semble-t-il, l’excellence du ver...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi