A lire aussi

Le roman de la Commune

Article publié dans le n°1180 (01 oct. 2017) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Michèle Audin, mathématicienne, est membre de l’Oulipo depuis 2009. « Comme une rivière bleue », dans lequel elle raconte à sa manière les soixante-douze jours de la Commune de Paris (du 18 mars au 28 mai 1871), est son quatrième livre paru chez Gallimard dans la collection « L’Arbalète ».
Michèle Audin
Comme une rivière bleue. Paris 1871

En 2013, Michèle Audin a écrit un récit relatant la « vie » de son père, Maurice Audin, également mathématicien, tué par des militaires français en 1957, durant la guerre d’Algérie (Une vie brève, Gallimard, 2013). Après le succès de ce livre, elle a davantage adopté une forme romanesque pour évoquer – dans Cent vingt et un jours (Gallimard, 2014) et Mademoiselle Haas (Gallimard, 2016) – la vie de personnages anonymes, celle notamment de femmes dont le destin a été effacé par l’histoire de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.


Cette fois, elle e...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi