Le prix d'une ambition

 En 1994, dans Une jeunesse française (Fayard), Pierre Péan s’était penché sur l’engagement pétainiste de l’ancien président de la République. En provoquant un émoi considérable dans l’opinion, ce livre avait contraint François Mitterrand à venir se justifier devant les téléspectateurs. On s’attend à ce que l’ouvrage de François Malye et Benjamin Stora en suscite un peu moins, à cause notamment de la chape de plomb qui s’est abattue sur la guerre d’Algérie.
Benjamin Stora
François Malye
François Mitterrand et la guerre d'Algérie

Cela n’enlève rien à la valeur de cet ouvrage, ô combien nécessaire, qui dresse un constat froid des situations et des événements. Ne recherchant aucune polémique, il vise à combler un vide mémoriel. Documenté, écrit dans un style serein, regorgeant de chiffres et de faits, cette enquête, bien qu’elle donne parfois l’impression de chercher à l’action de François Mitterrand des « circonstances atténuantes », est, en réalité, un terrible réquisitoire contre la politique qu’il a menée et dont il a été solidaire dans les années 1954-1957.


L’intérêt de cet ouvrage est de mettre en évi...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine