Sur le même sujet

Le poète artilleur

Article publié dans le n°1207 (16 janv. 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Présentées par Pierre Caizergues, des lettres-poèmes inédites de Guillaume Apollinaire dressent le portrait indirect d’un poète d’exception pris dans la tourmente d’une époque comme dans ses propres tourments.
Guillaume Apollinaire
Les obus miaulaient

Belles éditions, études, inédits, correspondances, fac-similés, lectures, spectacles… Sans cesse les poèmes de notre « contemporain capital », Guillaume Apollinaire, nous rejoignent.


Pierre Caizergues précise que « près de deux mille lettres d’Apollinaire ont été recensées », écrites en particulier durant la guerre et pour beaucoup destinées à Lou et Madeleine. Mais le poète entretenait aussi une correspondance importante avec ses amis et continuait ainsi à mener sa vie d’écrivain.


Les obus miaulaient rassemble six lettres de Guillaume Apollinaire, dont ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi