Sur le même sujet

A lire aussi

Le plaisir solitaire et violent de la pensée

Après Les Plumes d’Éros et L’Outrage aux mots, paraît le troisième tome des oeuvres de Bernard Noël, La Place de l’autre. Ces volumes rassemblent de brefs textes de poésie ou de prose, de nature érotique pour le premier, politique pour le deuxième et critique pour le troisième ; une répartition probablement difficile à réaliser parce que Bernard Noël récuse la notion de genre, et que tous ses écrits sont à la fois traversés par la poésie, la pensée et les événements de notre temps.
Bernard Noël
La place de l’autre
(P.O.L.)

Marie Étienne : Quel est « l’autre » du titre ?


Bernard Noël : C’est à la fois le lecteur et les divers « sujets » qui occupent le livre, les amis, les modèles, les compagnons du silence (ceux de la bibliothèque).


M. E. : L’intimité, écrivez-vous, est faite de silence et d’altérité. Intimité et altérité ne sont-elles pas contradictoires ?


B. N. : Oui, je n’y avais pas pensé. Vous me donnez conscience que, si j’ose di...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi