Le petit homme et la grande utopie

Svetlana Alexievitch est née en 1948 en Ukraine mais a vécu en Biélorussie. Après des études de journalisme, elle a publié un certain nombre de livres dont chacun a créé en Russie un événement et un scandale.
Svetlana Alexievitch
La fin de l'homme rouge ou le temps du désenchantement

La Fin de l’homme rouge est la conclusion de ce cycle, et une plongée dans la vie des hommes et des femmes de l’ex-URSS au cours de ces vingt dernières années.


Dans une trentaine de chapitres, précédés de « Bruits de la rue et conversations de cuisine » (la cuisine russe est un lieu capital où s’échafaudaient, aux pires époques, les rêves d’un avenir meilleur), et divisés en deux parties, « La consolation par l’Apocalypse » (1991-2001) et « La fascination du vide » (2001-2012), elle donne la parole aux témoins de l’effondrement de l’empire soviét...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine