A lire aussi

Le nombre de votre vie

Article publié dans le n°1111 (01 sept. 2014) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

« Il fallait suivre une voie différente : ne pas se lancer dans des rituels magiques confus, mais consacrer toute sa vie à ce nombre, fusionner avec lui en lui prouvant son dévouement par un effort quotidien. » C'est ce que va s'efforcer de faire Stiopa Mikhaïlov, le héros postsoviétique du dernier roman de Vikotr Pelevine, dont le nombre 34 va organiser la vie.
Viktor Pelevine
Les nombres
(Alma)

De ce businessman moscovite, le narrateur nous dit peu de chose : il a commencé par vendre des ordinateurs au moment de la dissolution de l’Union soviétique, il a eu trente-quatre ans alors que triomphait Boris Eltsine, il croit « comme la plupart des Russes aisés » au pouvoir des chamans, et son air évoque « le Pokémon Pikachu, devenu adulte et peureux ». Ce que le récit va déployer, c’est une longue série d’actions orientées vers son nombre fétiche, dont l’adoration, pleine de joie comme de crainte, est tout à la fois pour lui un rituel, une règle de vie et le mo...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi