Le millésime 1913

En vertu de quelle immémoriale superstition le chiffre 13 apparaît-il tantôt propice, comme un jour de chance, et tantôt défavorable, comme un chat noir ? 1913 : voilà un millésime à part.
Florian Illies
1913 : chronique d'un monde disparu (Ed. Piranha)
Mathias Giuliani
Histoire, langage et art chez Walter Benjamin et Martin Heidegger (Klincksieck (Esthétique))

Il y a quelques années, les éditions Klincksieck ont publié L’Année 1913 : Les formes esthétiques de l’œuvre d’art à la veille de la Première Guerre mondiale, qui, de façon impressionnante, faisait, en deux volumes, la synthèse de tout ce que les avant-gardes artistiques avaient pu – un an avant la Grande Guerre – produire comme modernité. Par exemple, Frank Lloyd Wright ou Adolf Loos en architecture, Stravinski et Le Sacre du printemps, pour la musique et la danse, l’Armory Show à New York, ou la Sécession de Berlin pour les arts plastiques, le premier volume d’

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine