Sur le même sujet

A lire aussi

Le destin des Browns

Derrière les apparences d’un récit biographique, Bass interroge la gloire et l’oubli, le destin collectif et les errements de l’individu, une certaine désintégration de la culture et de l’être aux prises avec le temps et ses propres images, et ordonne une réflexion forte sur la provenance et l’échec.
Rick Bass
Nashville chrome

Nashville Chrome est un son qui porte le destin d’une fratrie tout en le désarticulant, faisant se briser des êtres qui échappèrent à leur devenir contre le sentiment de la gloire et le renoncement qui les défait inéluctablement. Les Brown ont été à la fin des années cinquante l’un des groupes de country music les plus célèbres des États-Unis, aussi populaires qu’Elvis Presley, Jerry Lee Lewis ou Johnny Cash. Encensés par les Beatles, ils vendirent des millions de disques, leurs trois voix entremêlées enchantèrent les années folles de la RCA, portèrent une certaine part...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi