A lire aussi

Le degré réseau de l’écriture

Article publié dans le n°1137 (22 oct. 2015) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

"Qui est-on si l'on ne va pas là où les mots se propagent, où les mots comptent, où les mots se donnent et se reçoivent ? » Ainsi s'exprimait il y a quelques jours sur sa chaîne Youtube l'écrivain François Bon, souvent invoqué lorsqu'il est question de littérature et d'Internet. Cette Arcadie de l'écriture, où le mot vaut, où il a lieu d'opérer : la toile. Si d'aucuns se sentent pris dans ses rets, d'autres vantent son élasticité, sa démesure. Question de caractère, sans doute. Mais il est vrai que l'exaltation de la liberté a toujours en matière artistique un arrière-goût...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi