"Le Cheval d'orgueil"

Article publié dans le n°1062 (01 juin 2012) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

La grande chevauchée se poursuit (1). Après avoir analysé et décrit dans un premier tome (sous-titré « Le cheval moteur », QL n° 973) le rôle essentiel du cheval dans l’essor de l’économie, entre Renaissance et XIXe siècle, sa responsabilité fondamentale dans l’intensification d’une mobilité générale, avant même la révolution du chemin de fer, Daniel Roche nous offre le deuxième volume d’une réflexion au long cours consacrée à l’histoire de la culture équestre.
Daniel Roche
La gloire et la puissance. Histoire de la culture équestre XVIe – XIXe siècle
(Fayard)

Daniel Roche plaide depuis longtemps pour montrer que le cheval constitue une sorte d’objet historique « total » permettant de s’affranchir de ces barrières académiques et intellectuelles qui cloisonnent les réflexions. Ce deuxième ouvrage constitue le complément éclairant du « Cheval moteur » et une nouvelle illustration de la fécondité d’une démarche qui entend relire les phénomènes de production, de distribution et de consommation comme des pratiques culturelles ou politiques autant qu’économiques. Le premier tome de cette histoire avait associé l’essor et la réflexion sur l’élevage d...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine