Sur le même sujet

A lire aussi

Livres des mêmes auteurs

Le charme de la parenthèse

Dans une discussion qu'il a à Rolle avec Jean-Luc Godard, le narrateur s'entretient avec le cinéaste de l'illusion à laquelle se mêle toute mémoire. « On bricole, par petits bouts, des bribes que l'on assemble, plus ou moins », dit Godard. Et les pages qu'on lit dans Apologie du slow illustrent cette idée simple.

Fabio Viscogliosi est musicien, dessinateur et écrivain. Son premier livre, Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit, procédait par touches, jouait sur les digressions, les coq-à-l'âne, les incidentes. Apologie du slow est également constitué de courts chapitres, qui parfois se succèdent, parfois se font lointainement écho. On entendra le slow comme la danse qui unit dans un même mouvement lent le couple, mais aussi comme le contraire du rapide et donc de l'univoque.


Fabio Viscogliosi est sensible au « charme de la parenthèse », même si le livr...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi