A lire aussi

Livre du même auteur

La vie derrière soi

Pierre Silvain entreprend le ressouvenir de son enfance au Maroc, de sa mère, de leurs rapports étranges, cruels et innocents à la fois, de ses secrets de jeunesse, de son rapport à la disparition et à l’écriture. Il signe un récit bouleversant, plein de clarté, la chronique d’un amour compliqué, d’une recouvrance.
Pierre Sylvain
Assise devant la mer

Assise, sur une plage, devant la mer, une femme laisse les vagues glisser le long de ses cuisses, la dépasser, la recouvrir pour un instant, avant de se retirer dans un crissement d’éclats de coquillages, et de recommencer. Elle regarde fixement un point à l’horizon, sans que l’on sache pourquoi, ni ce que cette fixation recouvre. En arrière-plan, un enfant la regarde, faisant semblant de dormir, jouant au pied des dunes, fasciné et absent à la fois. Voici la scène inaugurale du récit que Pierre Silvain consacre à ses années d’enfance au Maroc, en cet « endroit où il ne neige ja...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi