La traduction comme combat. Entretien avec Alain Cappon

Article publié dans le n°1213 (16 avril 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Dans cet entretien, le traducteur Alain Cappon raconte ses débuts professionnels et considère la place de la littérature serbe dans l’édition française.

Velimir Mladenović : D’où viennent vos affinités avec le peuple et la langue serbes ? 


Alain Cappon : Il y aurait matière à écrire un livre… Fils d’ouvriers dans le nord de la France, j’ai connu les années 1950 et 1960 et j’ai donc eu une vision « de l’intérieur » de la société capitaliste. À ce que l’on entendait à l’époque, celle dite communiste était loin d’être un paradis. Restait donc la « voie moyenne », la Yougoslavie, les non-alignés. Mes première...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi