Sur le même sujet

La question juive face à l'histoire

 Les éditions Syllepse ont eu l’excellente idée de réunir en un petit volume les divers textes de Trotsky sur la question juive disséminés dans les tomes des Œuvres publiées par le défunt Institut Léon-Trotsky, en y ajoutant un article de Trotsky sur l’affaire Beilis publié en 1914 dans la revue de Karl Kautsky Die neue Zeit et à ce jour inédit en français. Elles ont eu la bonne idée d’y ajouter quelques textes sur la question noire, eux aussi disséminés au hasard des tomes des Œuvres. Elles ont enfin eu une ultime bonne idée : éditer l’ouvrage très riche d’Henri Minczeles sur la naissance du mouvement ouvrier juif dans l’Empire russe, des premiers balbutiements jusqu’à la fondation du Bund en 1897, un an avant la fondation (encore bien théorique) du Parti ouvrier social-démocrate de Russie à Minsk en 1898.
Henri Minczeles
Le mouvement ouvrier juif. Récit des origines (Syllepse)
Léon Trotsky
Question juive, question noire (Syllepse)

L’article de Trotsky sur l’affaire Beilis est remarquable à la fois par le démontage qu’il en fait et les conclusions qu’il en tire. Rappelons en deux mots de quoi il s’agit. Le 20 mars 1911, un lycéen découvre, dans une grotte de la proche banlieue de Kiev, le cadavre assis d’un adolescent, Andrei Iouchtchinski, le corps et la tête criblés de quarante-sept blessures. Les jours qui suivent la découverte du cadavre, des lettres anonymes affluent au parquet de Kiev, affirmant que le garçon a été égorgé par des Juifs désireux d’employer son sang pour la fabrication du pain azyme consommé à ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi