A lire aussi

Livre du même auteur

La philosophie est un genre explosif, le philosophe un artificier

Philosophe inventif, auteur d’une œuvre qui interroge le contemporain, redynamise la métaphysique, l’esthétique, l’éthique, l’écosophie, Jean-Clet Martin développe une pensée du plurivers et des multiplicités qui convoque Deleuze, Derrida, Hegel, en les réinventant. Son dernier essai, Le Siècle deleuzien, inaugure la nouvelle collection « Bifurcations » qu’il a créée aux éditions Kimé. Une collection qui, à l’image de son initiateur, privilégie les pensées exploratrices en prise sur l’époque, les questions où les concepts ne font qu’un avec les plis de la vie.
Jean-Clet Martin
Le Siècle deleuzien
(Kimé)

Véronique Bergen : Dans Le Siècle deleuzien, tu explores la pertinence de la phrase de Foucault : « un jour peut-être, le siècle sera deleuzien ». Tu pointes les concepts deleuziens de « multiplicités », variétés », « différences »… qui condensent la signature d’un changement d’époque, partant d’une manière de penser. Quels sont les paramètres et les personnages conceptuels inventés par Deleuze qui font de lui le voyant, le sombre précurseur du contemporain ? 


Jean-Clet Martin : ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi