Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

La Nuit des Juifs-vivants

Peut-on écrire après Auschwitz ? Serait-ce barbare ? Igor Ostachowicz ne s’embarrasse pas de ces questions. Non seulement il écrit, mais il le fait sur la destruction des Juifs, et sans gravité ! Qu’on le précise tout de suite pour dissiper tout malentendu : tout cela sans goût du scandale.
Igor Ostachowicz
La Nuit des Juifs-vivants

Sous le titre de Night of the Living Jews, le cinéaste Oliver Noble avait parodié en 2008 le célèbre film d’épouvante Night of the Living Dead (1968) de George A. Romero, en remplaçant les zombies par des Juifs revenus à la vie. Le court métrage véhiculait et jouait avec tout un tas de clichés sur les Juifs. En cette rentrée 2016, les éditions de l’Antilope publient un ouvrage au titre similaire d’Igor Ostachowicz (sorti en Pologne en 2012), mais dont le contenu n’a plus grand-chose de commun avec le film. Il serait trompeur de croire qu’il suit la même trame ; ce ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi