Sur le même sujet

A lire aussi

La ligne droite n’est pas le meilleur chemin

Des livres conçus comme des promenades entre les strates hétérogènes d’une réalité, des expositions en zigzag au gré d’associations de formes ou de pensées, des dictionnaires qui invitent à flâner en écoutant des histoires : voilà donc des inventions de formes qui se multiplient, commentées, par exemple, de façon si attirante dans les derniers numéros de La Quinzaine littéraire ; les articles sur un « dictionnaire des mots manquants » (quelle magnifique idée !) ou sur l’exposition « Carambolages » au Grand Palais incitent à emprunter des parcours inattendus, fragmentaires, erratiques ou dispersés, en sinuosités ou en superpositions, en parallèles, en étoiles ou en enchevêtrements. 
Laurent Danon-Boileau
Jean-Yves Tamet
Des psychanalystes en séance. Glossaire clinique de psychanalyse contemporaine

L’heure n’est plus aux monolithes – ni aux druides d’ailleurs ! – car la vérité n’est pas une. On le savait, évidemment, depuis fort longtemps. Mais maintenant les formes recherchées elles-mêmes s’opposent aux théories totalisantes, aux interprétations définitives ou univoques : la complexité du monde nous a sauté au visage. Inextricable. La complexité de l’humain, du sujet singulier et du collectif interdit – plus que jamais sans doute – de prétendre à toute explication qui se voudrait exhaustive. 


De plus en plus, les « maîtres » irritent, leurs discours arrogants heur...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi