A lire aussi

« La langue française se prête très facilement à la littérature ». Entretien avec Miguel Bonnefoy, écrivain

Né d’un père chilien et d’une mère vénézuélienne, Miguel Bonnefoy a consacré sa littérature à retracer le mouvement des peuples, les aléas du voyage et le mélange des cultures. Il a reçu le Prix des Libraires 2021 pour son roman Héritage. De sa résidence à Berlin, Bonnefoy s’est entretenu avec le journaliste José del Prado.

José del Prado : Après Le voyage d’Octavio (2015) et Sucre noir (2017), vous venez de publier un nouveau livre, Héritage. Le voyage, l’immigration et les rencontres culturelles sont toujours les thèmes centraux de votre travail...


M. B. : Mon père est issu d’une longue famille de Français qui sont allés au Chili à la fin du XIXe siècle, cherchant à travailler dans les vignes qui avaient été endommagées par le phylloxéra. À partir de là, ils se sont enracinés pendant près d’un siècle a...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi