Sur le même sujet

La fin des belluaires

 « Si vous ne savez pas de quoi vous avez peur, vous aurez peur de tout », avertissait John Le Carré. Il existerait donc une forme efficace de crainte reposant sur la perception de ses ressorts, décryptage audacieux rendant intelligible ce qui prétendrait signer notre impuissance. Redouter l’éviction de la presse écrite par le numérique et les réseaux sociaux, regretter la perte d’intérêt de nos sociétés pour l’information : si elles restent de l’ordre des idées générales, ces appréhensions ne sont guère salutaires. Par la précision de leur propos, deux livres offrent un antidote à ce sentiment de menace confuse. Ils ne sonnent pas le tocsin, ils ne promettent pas des lendemains qui chantent : ni alarmistes ni euphoriques, ils cultivent le refus du déni et les bienfaits d’une description fouillée. Sous la crise économique et la crise financière frappant l’écrit, n’y a-t-il pas, prête à sourdre, une crise du langage ?
Ignacio Ramonet
L'explosion du journalisme. Des médias de masse à la masse des médias (Galilée)
Bernard Poulet
La fin des journaux et l'avenir de l'information (Gallimard (Folio Actuel))

La plume d’Ignacio Ramonet rappelle que le style est d’abord un stylet crevant la baudruche des idées reçues. Jamais l’auteur ne verse dans la tiédeur, même s’il ne fait pas œuvre de pamphlétaire. Et ce n’est pas le moindre paradoxe d’une position à la fois offensive et détachée. Diagnostic impitoyable mais aussi exhortation au frayage de nouvelles pistes. Constat sans concession, tel : l’information en ligne est tributaire de l’économie du clic et du lien. C’est le nombre de clics effectués par les internautes sur les bannières publicitaires qui détermine la rentabilité d’une informatio...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi