Sur le même sujet

A lire aussi

La fenêtre dans l'espace littéraire

Article publié dans le n°1109 (16 juil. 2014) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Les études thématiques ont été fortement orientées et revivifiées par les travaux de Jean-Pierre Richard et par les développements contemporains de la sémiologie des genres littéraires. Le dernier ouvrage d’Andrea Del Lungo se place à la croisée de ces deux démarches. Centrée sur un thème apparemment anodin – la fenêtre –, sa réflexion montre à quel point la littérature occidentale en a fait un motif à haute valeur symbolique, et un des vecteurs de la signification littéraire.
Andrea Del Lungo
La fenêtre. Sémiologie et histoire de la représentation littéraire

L’ambition d’Andrea Del Lungo est d’« articuler une histoire littéraire des fenêtres à une réflexion d’ordre sémiologique sur la représentation », à partir d’un corpus essentiellement centré sur la littérature du XIXe siècle, mais avec des incursions dans l’art et la littérature depuis le Moyen Âge et parfois jusqu’à nos jours. Par une habile mise en abyme qui met à profit le thème axial de l’ouvrage, la composition du livre emprunte au champ lexical de son titre : enchâssant les « carreaux » des chapitres dans les « croisées » des parties, l’...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi