Sur le même sujet

La faute à Voltaire ?

Article publié dans le n°1089 (01 août 2013) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Voici, enfin traduit en français, le premier livre de David Garrioch, professeur à la Monash University (Australie), spécialiste reconnu de l’histoire de la bourgeoisie parisienne sous l’Ancien Régime et des sociabilités urbaines en Europe. C’est un beau et important livre d’histoire sociale qui nous est donné à lire pour tenter de comprendre à la fois les spécificités de la révolution parisienne et les conditions mêmes de son éclatement.
David Garrioch
La fabrique du Paris révolutionnaire

La première qualité de cet ouvrage est celle de son style, limpide et vivant, servi par une traduction soignée. Sans rien céder à une nécessaire érudition et à un haut niveau d’exigence scientifique, il s’agit d’un livre accessible bien au-delà des cercles étroits de « spécialistes ». On entre dans cet ouvrage comme un voyageur ou un migrant pouvait pénétrer dans la ville au temps des Lumières, dérouté par son grand désordre matériel, sonore et olfactif, fasciné par ses splendeurs monumentales, heurté par ses contrastes sociaux visibles, attiré par son dynamisme économiqu...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi