Sur le même sujet

La dimension universelle d’une œuvre

Article publié dans le n°1192 (16 avril 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

La Maison rouge (Paris) expose actuellement l’œuvre de l’artiste rom Ceija Stojka, tout entière consacrée à son expérience de la déportation.

EXPOSITION

« Ceija Stojka, une artiste rom dans le siècle »

La Maison rouge

10, boulevard de la Bastille 75012 Paris 

Du 23 février au 20 mai 2018

L’œil est fermé, il souvre sans ciller, dun coup, en grand, flash, des roulottes, flash, des fleurs – jaunes et rouges –, puis maman Sidi et, au loin, le gentil petit frère Ossi, flash.


Vite, vite !


Éblouis par ces traits de pinceau cathartiques, nos yeux de spectateurs mettent du temps à s’habituer à la lumière intense, quasi stroboscopique, qui se dégage des toiles de la peintre et écrivaine Ceija Stojka (1933-2013), rescapée à 12 ans des camps d’Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück puis Bergen-Belsen. ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi