Sur le même sujet

A lire aussi

La crise de la biodiversité

Dans la crise écologique majeure que traverse notre société, l’érosion de la diversité du vivant se fait à un rythme stupéfiant. Vincent Devictor propose une synthèse de cette crise de la biodiversité tout à la fois à la pointe des savoirs et d’une lecture simple, accessible à un large public.
Vincent Devictor
Nature en crise. Penser la biodiversité
(Seuil)

En termes généraux, la grande cause de l’effondrement en cours de la biodiversité a été définie comme la conjonction de trois phénomènes : « l’intensité, l’amplitude et la rapidité de la domination de notre espèce sur les écosystèmes terrestres et marins ». Les chiffres sont vertigineux ; ainsi, 40 % de la surface terrestre ont été transformés par les activités agricoles, 40 % des stocks de poissons sont épuisés et 55 % des stocks restants sont exploités à leur maximum. La catégorie inachevée de la biodiversité vise à rendre compte de cette évolution, à la mesurer...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi