A lire aussi

Livre du même auteur

La créature

Le premier roman de Stéphane Velut est un récit de la solitude extrême, de la distorsion de la perception, de la perversité et de la déshumanisation. Entre fable kafkaïenne et variations sur le mythe de la créature, il signe un livre court, intense et formidablement dérangeant.

Lisant une fiction allégorique, nous sommes pris dans les rets d’une histoire à la fois incroyable, invraisemblable, et ramenés toujours au plus près de ce qui nous constitue, faisant émerger des tréfonds de nos consciences les immondices les plus répugnants et mettant au jour la nature même de la barbarie. Le livre de Stéphane Velut, entre descriptions cliniques et divagations folles, entreprend l’exhibition complexe de l’horreur et des gestes qui l’exécutent. Il rend palpable le sourd grondement de la brutalité et de la violence, illumine la noirceur de la manipulation. Comme un tablea...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine