Sur le même sujet

La clinique du trauma : un cadre pour accueillir les malades atteints de cancer

Article publié dans le n°1202 (16 oct. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Avant d’évoquer le Centre Pierre-Cazenave, lieu d’accueil thérapeutique pour les malades atteints de cancer dont nous fêtons les vingt ans cette année, je voudrais évoquer l’expérience clinique et thérapeutique qui a inspiré la conception de ce lieu et la pratique que nous y mettons en œuvre.

À partir de mon expérience de thérapeute analyste avec des patients porteurs de traumas graves, j’aimerais témoigner de ce qui constitue, à mon sens, un apport incomparable de la psychanalyse quant à son efficience thérapeutique, son pouvoir mutatif et créatif. Engageant pour les patients des enjeux vitaux, des enjeux d’existence, la mutualité du travail transférentiel entre analyste et patient a pour but de permettre la naissance d’un sujet incarné. 


C’est Ferenczi, disciple et analysant de Freud, qui, le premier et de manière décisive, a permis l’accès thérapeutique à ces traum...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi