A lire aussi

La biographie autorisée de Magritte

Magritte se porte bien. Depuis 2009, privilège rare, un musée lui est entièrement consacré à Bruxelles. Il a été créé par Michel Draguet, « directeur général des Musées royaux des beaux-arts de Belgique et, ad interim, des Musées royaux d’Art et d’Histoire de Belgique ». Il ne manquait plus à son musée Magritte, en guise de dernière pierre, que l’indispensable biographie – inédite – du sujet.

Et c’est bien sûr au même Michel Draguet, déjà auteur d’un Magritte tout en papier et de Magritte, son œuvre, son musée, qu’il appartenait de réaliser ce qui est présenté comme « la première biographie à ce jour » du peintre de L’Empire des lumières, biographie dont il est précisé qu’elle a été « soutenue » par un autre très important personnage, qui « l’attendait », et qui est remercié comme il se doit, l’homme de confiance devenu légataire universel de Georgette, la veuve du peintre, également président fondateur de l...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine