Livre du même auteur

L’utopie fracassée

Article publié dans le n°1200 (16 sept. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Quand l’écrivain se fait archéologue du vivant, il lui arrive de déterrer les fantômes qui hantent les trous de l’histoire officielle, de faire à nouveau couler le sang dans leurs veines, de les faire revivre à travers des créatures de fiction plus vraies que les héros policés de nos légendes et de rendre ainsi justice à des destins inconnus passés à la trappe des grands récits mythologiques. Telle est, menée d’une plume magistrale, l’entreprise de « L’Île aux troncs ».
Michel Jullien
L’Île aux troncs

L’île carélienne de Valaam, située sur le lac de Ladoga aux confins de l’Union soviétique et de la Finlande, fait partie de ces lieux dont l’histoire, écrite et réécrite par les « grandes nations » attachées à leurs propres légendes, se révèle à l’étude infiniment plus complexe que les présentations succinctes qui en ont été faites et riche d’innombrables secrets tissés d’inconnues et d’oublis, ce terreau de l’imagination. C’est l’un de ces secrets, terrible mais aussi férocement exemplaire de la cruauté humaine, que Michel Jullien a choisi pour sujet de son roman, L’Île aux troncs

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine